L’UNIFAB condamne les déclarations d’ALIBABA

Par défaut

L’UNIFAB condamne les récentes déclarations du président de la plateforme de e-commerce ALIBABA sur la contrefaçon. De son adhésion à la Coalition Internationale contre la Contrefaçon, à sa coopération avec l’UNIFAB, le président de la première plateforme de e-commerce chinoise ALIBABA, ne cesse de manifester sa volonté de s’engager dans la lutte contre la contrefaçon. Ses récentes déclarations viennent pourtant susciter l’interrogation sur ses réelles intentions.

Vrai faux

A l’occasion de la journée dédiée aux investisseurs, le président de la plateforme Jack MA, a affirmé que « les produits contrefaisants sont aujourd’hui de meilleure qualité et à un meilleur prix que les produits authentiques qui proviennent des vraies maisons… ». L’Union des Fabricants (UNIFAB), association française de lutte contre la contrefaçon, a condamné ces déclarations, en les qualifiant de mensongères voire de calomnieuses. L’UNIFAB a ainsi rappelé dans son communiqué que « les produits de contrefaçons sont très souvent fabriqués avec des matériaux de piètre qualité et sont préjudiciables aux économies nationales ».

A l’occasion de la journée dédiée aux investisseurs, le président de la plateforme Jack MA, a affirmé que « les produits contrefaisants sont aujourd’hui de meilleure qualité et à un meilleur prix que les produits authentiques qui proviennent des vraies maisons… ». L’Union des Fabricants (UNIFAB), association française de lutte contre la contrefaçon, a condamné ces déclarations, en les qualifiant de mensongères voire de calomnieuses. L’UNIFAB a ainsi rappelé dans son communiqué que « les produits de contrefaçons sont très souvent fabriqués avec des matériaux de piètre qualité et sont préjudiciables aux économies nationales ».

Plus de 60% de produits contrefaits sur certains sites de vente en ligne  chinois

Il convient à ce titre de souligner que la contrefaçon a pris une dimension considérable avec les opportunités qu’offre la vente sur internet. De telle sorte que la lutte contre la vente en ligne des produits contrefaits, constitue une préoccupation majeure pour l’UNIFAB et plus généralement pour les titulaires des droits de Propriété Intellectuelle. Ainsi, selon des chiffres publiés par l’administration chinoise SAIC, sur certains sites chinois de vente en ligne, la contrefaçon dépasserait 60% des produits proposés au consommateur.

Une position ambiguë de la part d’Alibaba

La plateforme de e-commerce ALIBABA est à ce titre régulièrement accusé par les grandes marques internationales de laxisme, dans ses efforts pour enrayer la distribution de produits contrefaits sur ses sites. C’est donc tout naturellement, qu’à la suite des propos tenus par son président, que Richard Yung, Président du Comité National Anti-Contrefaçon (CNAC) a invité ALIBABA à « rompre avec son discours ambigu et à traduire en actions concrètes son engagement en faveur de la lutte anti-contrefaçon.

Source CP-UNIFAB-déclarations-Alibaba